• Slider Visuel - 1

    La corruption nous concerne tous !

    La corruption est combattue et la transparence promue au Grand-Duché de Luxembourg par les autorités publiques et politiques. Néanmoins, la société civile, c’est-à-dire nous tous, avons également notre rôle à jouer, notamment en faisant en sorte que les autorités publiques lui donnent la priorité requise. Découvrez notre conception de la corruption et les chiffres ….

  • Slider Visuel - 2

    Venez découvrir qui nous sommes et ce que nous faisons

    Nous sommes une asbl de droit luxembourgeois indépendante et avons comme objectif de promouvoir la transparence, de lutter contre la corruption et de promouvoir les acquis et les atouts du Grand-Duché de Luxembourg au plan international. Venez découvrir qui nous sommes, ce que nous faisons et ce que proposons à nos membres.

  • Slider Visuel - 3

    L’actualité va vite, prenons le temps de revenir sur l’essentiel qui touche à la corruption

    Nous éditons une revue de presse dans le but de ne pas laisser passer les évènements importants qui touchent de près ou de loin la corruption. Nous vous invitons à la consulter, tout comme nos prises de positions officielles et autres communiqués de presse qui sont disponibles ici.

A propos de l’association

a-propos-visuelReprésenter le Luxembourg au niveau international en vue d’améliorer la perception dite extérieure du pays.

Notre association sans but lucratif poursuit le double but  d’améliorer le système luxembourgeois en vue de combattre la corruption et de promouvoir la transparence.

Notre association, qui se voit confrontée à des demandes multiples d’assistance soit dans le cadre de cas d’espèce soit dans le cadre d’études internationales, se doit de professionnaliser ses services et d’ouvrir des bureaux au public.

Dernières nouvelles

Communiqués de Presse

Les propositions de StopCorrupt pour les élections européennes du 26 mai 2019

Dans le cadre des élections européennes, l’association appelle les différents candidats à intégrer dans leur programme ses propositions pour une Europe plus éthique.

Depuis 2014, StopCorrupt propose, avant chaque élection, des mesures concrètes pour mieux lutter contre les atteintes à la probité.

Dans le cadre des élections européennes du 26 mai 2019, l’association appelle les différents candidats à intégrer dans leur programme ses propositions pour une Europe plus éthique.

De même, elle invite les électeurs à voter pour les candidats qui s’engageront à les défendre.

Les propositions de StopCorrupt pour une Europe plus éthique

1/ Moraliser les pratiques parlementaires en interdisant le cumul d’activités pour les assistants des députés européens afin de proscrire les « emplois fictifs » d’assistants parlementaires et en créant un poste de déontologue indépendant au Parlement européen pour conseiller les députés et alerter le président en cas de manquement.

2/ Lutter contre les conflits d’intérêts en imposant aux députés qui exercent en sus de leur mandat des fonctions de conseil de transmettre la liste de leurs clients au déontologue, en imposant aux experts consultés de remplir et de rendre publique leur déclaration d’intérêts afin de s’assurer de la parfaite indépendance de tous.

3/ Encadrer strictement le lobbying en rendant obligatoire et commun aux trois institutions (Parlement européen, Conseil de l’Union européenne et Commission européenne) le Registre de transparence, en organisant la traçabilité des auditions des représentants d’intérêts, en rendant publics les documents qu’ils transmettent, en imposant l’empreinte normative (le parlementaire devra mentionner qui est à l’origine de l’amendement qu’il propose), en interdisant aux représentants d’intérêts d’offrir des cadeaux ou des voyages.

4/ Lutter contre la corruption en adoptant une directive pour harmoniser les règles en la matière, en incluant la lutte contre la corruption transfrontalière dans le champ de compétence du futur parquet européen qui devrait voir le jour en 2021. L’Europe doit conserver ses prérogatives au sein de l’Union dans son ensemble.

5/ Protéger la liberté d’expression en supprimant la directive sur le secret des affaires, en instaurant un statut protecteur pour les lanceurs d’alerte et les journalistes, en mettant en place un fonds pour les soutenir financièrement en cas de procédure civile ou pénale à leur encontre, en sanctionnant les poursuites-bâillon.

Infographiesscrutin2019

Propositions de StopCorrupt élections européennes du 26 mai 2019 EPRS_ATA(2018)623556_FR

Actualités

Le Parlement européen vote une modification de son règlement intérieur et favorise la transparence du lobbying

Le Parlement a adopté jeudi 31 janvier 2019 des modifications à son règlement intérieur afin de fonctionner de manière plus efficace et plus transparente.

Les principales modifications du règlement du Parlement européen adoptées jeudi concernent les normes de conduite des députés (notamment les règles de transparence et les mesures visant à prévenir le harcèlement moral et sexuel) et les questions parlementaires au Conseil des ministres et à la Commission européenne.

Le règlement modifié a été approuvé par 496 voix pour, 114 contre et 33 abstentions.

Transparence accrue à l’égard des Lobbys

Les acteurs clés du processus législatif – les députés qui pilotent la législation au Parlement (rapporteurs, rapporteurs fictifs et présidents de commission) – devront publier en ligne toutes les réunions prévues avec les représentants d’intérêts inscrits au registre de transparence. Les autres députés sont toutefois invités à également publier en ligne toute réunion qu’ils tiennent avec des représentants d’intérêts. Le site internet du Parlement devra être techniquement adapté afin de permettre aux députés de publier des informations relatives à leur utilisation de l’indemnité de frais généraux.

Grâce à cette mesure, il sera désormais possible de savoir combien de fois un eurodéputé a rencontré un groupe d’intérêt et à quel moment. Cela permettra ainsi de mieux tracer l’impact des lobbies sur un texte de loi, levant l’opacité qui entoure actuellement la prise de décisions au niveau européen.

Nous vous invitons à lire Le communiqué de presse du Parlement.

Communiqués de Presse

Transparency International publie le Corruption Perception Index 2018 (CPI 2018)

Transparency International vient de publier l’édition 2018 de son Corruption Perception Index (CPI 2018)

2018_CPI_Global_Map+Results

Nous vous invitons à parcourir l’Executive Summary reprenant l’infographie et des analyses régionales.

2018_CPI_ExecutiveSummary

En ce qui concerne plus particulièrement le Luxembourg, notre pays se classe cette année 9ème ex aequo avec 81 points soit un point de moins et une place de moins que lors de l’édition précédente. Le Luxembourg retrouve donc le score de l’édition 2016 mais reste dans le « top 10″ passant de la 8ème place en 2017 à la 9ème place lors de cette édition.

2018_CPI_Global_Map+Results

Au niveau de l’Europe de l’ouest, le Luxembourg perd une place et se classe 7ème et perd également une place. Notre pays est au 5è rang des pays membres de l’UE. Nous vous invitons à regarder les cartes spécifiques de l’Union européenne et de l’Europe de l’ouest.

2018_CPI_EU_Map_EN 2018_CPI_WesternEurope+EU_Map_EN