• Slider Visuel - 1

    La corruption nous concerne tous !

    La corruption est combattue et la transparence promue au Grand-Duché de Luxembourg par les autorités publiques et politiques. Néanmoins, la société civile, c’est-à-dire nous tous, avons également notre rôle à jouer, notamment en faisant en sorte que les autorités publiques lui donnent la priorité requise. Découvrez notre conception de la corruption et les chiffres ….

  • Slider Visuel - 2

    Venez découvrir qui nous sommes et ce que nous faisons

    Nous sommes une asbl de droit luxembourgeois indépendante et avons comme objectif de promouvoir la transparence, de lutter contre la corruption et de promouvoir les acquis et les atouts du Grand-Duché de Luxembourg au plan international. Venez découvrir qui nous sommes, ce que nous faisons et ce que proposons à nos membres.

  • Slider Visuel - 3

    L’actualité va vite, prenons le temps de revenir sur l’essentiel qui touche à la corruption

    Nous éditons une revue de presse dans le but de ne pas laisser passer les évènements importants qui touchent de près ou de loin la corruption. Nous vous invitons à la consulter, tout comme nos prises de positions officielles et autres communiqués de presse qui sont disponibles ici.

A propos de l’association

a-propos-visuelReprésenter le Luxembourg au niveau international en vue d’améliorer la perception dite extérieure du pays.

Notre association sans but lucratif poursuit le double but  d’améliorer le système luxembourgeois en vue de combattre la corruption et de promouvoir la transparence.

Notre association, qui se voit confrontée à des demandes multiples d’assistance soit dans le cadre de cas d’espèce soit dans le cadre d’études internationales, se doit de professionnaliser ses services et d’ouvrir des bureaux au public.

Dernières nouvelles

Documentation

Notre plaidoyer 2018 pour la promotion de la lutte contre la corruption, l’exemplarité de la vie publique et la défense des valeurs démocratiques

Dans la perspective des élections d’octobre 2018, nous vous présentons notre plaidoyer pour la promotion de la lutte contre la corruption, l’exemplarité de la vie publique et la défense des valeurs démocratiques.

Ce document a été transmis à tous les partis politiques ainsi qu’aux institutions luxembourgeoises.

StopCorrupt Plaidoyer 2018

Communiqués de Presse

Le point sur le rapport de Transparency International sur les rémunérations annexes des Députés européens

Notre organisation, StopCorrupt, qui œuvrait jusqu’en juin 2017 sous l’enseigne de Transparency International Luxembourg, se réfère au rapport sur les activités accessoires des membres du Parlement Européen de Transparency International (Moonlighting in Brussels : side jobs and ethics concerns at the European Parliament[1],aux articles parus dans la presse à cet sujet ainsi qu’à la prise de position de Madame Viviane Reding à l’égard de RTL[2].

En guise de prise de position, Madame Reding croit devoir attaquer Transparency International plutôt que de prendre position par rapport aux considérations légitimes soulevées par le rapport de Transparency International et les médias que se sont fait l’écho de ces considérations[3].

 

L’on peut penser ce que l’on veut de Transparency International, et de fait notre association a quitté le réseau pour des raisons qui lui sont propres, il n’en demeure pas moins que d’une part les considérations soulevées par son rapport sur l’éthique sont légitime et d’autre part le terme de « trumpisme » utilisée par Madame Reding pour qualifier l’ONG est déplacé.

 

Indépendamment de la discussion portant sur la prise de position de Madame Reding, si la politique doit aujourd’hui se repositionner pour contrer certains courants populistes, c’est essentiellement parce que certaines personnalités politiques continuent à se croire tout permis en balayant les questions d’éthique, pourtant légitimes, d’un coup de main sans y répondre. L’attitude d’hommes politiques partout dans le monde qui refusent de s’engager sur la question importante de l’éthique, refusant de mettre en cause leurs comportements culminant souvent dans une pléthore de mandats en conflit les uns avec les autres est ce qui nourrit les courants populistes, la population se sentant complètement déconnectée de ses représentants. Rappelons que les membres d’un Parlement sont les représentants du peuple et ont une obligation de rendre compte à l’égard de la population.

 

Nous admettons bien volontiers que toute activité accessoire d’un membre d’un Parlement n’est pas problématique et que le principe doit rester celui d’une certaine liberté. Les excès, en nombre, en qualité ou en raison de considérations particulières, qui sont commis régulièrement, appellent néanmoins et malheureusement à une règlementation. Nous constatons que dans d’autres pays les cumuls des fonctions de membre du Parlement et d’activités accessoires sont strictement régulés voir complètement interdits. Une règlementation n’est certainement pas transposable, sans l’adapter, d’un pays à un autre, mais la question de la règlementation face au rapport de Transparency International est légitime. Elle a le mérite d’être posée et doit connaître une réponse, y compris dans notre pays – quitte à l’adapter aux besoins spécifique du Grand-Duché de Luxembourg.

 

Nous en appelons donc au présent et prochain gouvernement en vue de charger une instance indépendante de dresser un rapport luxembourgeois sur les mêmes bases que le rapport actuel de Transparency International afin d’en tirer les leçons concrètes pour notre pays.

[1]http://transparency.eu/wp-content/uploads/2018/07/TIEU-Moonlighting-in-Brussels-MEP-incomes.pdf

[2]http://www.rtl.lu/letzebuerg/1208763.html

[3]par exemple : https://www.reporter.lu/nebentaetigkeiten-von-eu-abgeordneten-viviane-reding-gehoert-zu-den-spitzenverdienern/

Notre communiqué au format PDF :

Communiqué de Presse 13.7.2018 Rapport TI EU Office

Communiqués de Presse

Transparency International EU Office publie son rapport sur les revenus annexes/complémentaires des Députés européens

Transparency International EU Office vient de publier son rapport sur les revenus annexes/complémentaires des Députés européens.

Nous vous invitons à aller voir la page internet dédiée en cliquant sur ce lien et à lire le rapport intégral :

TIEU-Moonlighting-in-Brussels-MEP-incomes

Il ressort de leur rapport que :

– la pratique d’un second emploi est répandue au sein du Parlement européen (60% des Députés européens déclarent une seconde activité rémunérée);

– cette pratique peut être source de conflit d’intérêt ;

– des rémunérations annexes très importantes peuvent poser un problème éthique ;

– certains groupes politiques sont plus sujets que d’autres au phénomène de l’emploi annexe ;

– la régulation d’une telle pratique est encore trop faible.

Il en ressort les recommandations suivantes de la part de Transparency International EU Office :

  • - mettre en place une interdiction des activités de lobbyistes lorsqu’on exerce une fonction de Député européen.
  • - améliorer l’information fournie dans les déclarations de revenus des Députés européens en incluant les clients et les domaines qui ont généré cette rémunération.
  • - améliorer la surveillance des déclarations en recoupant les déclarations du Parlement européen avec d’autres sources d’information.
  • - mettre en place une autorité indépendante en charge de l’éthique et de la surveillance avec des pouvoirs de sanction en cas de violation des règles.